LES GEEKERIES

[Découverte] Into The Breach : c’est mécha bon


Into The Breach, c’est le nouveau jeu des créateurs de Faster Than Light. Il s’inspire de nombreuses séries de jeux japonais, comme Advanced Wars, Super Robot Taisen ou encore Front Mission, ainsi que du film Pacific Rim de Guillermo Del Toro. Il se veut un hommage au jeu de tactique au tour par tour de la fin des années 90 et s’en sert pour offrir une mécanique parfaitement huilée.

La mécanique, parlons-en. Le jeu se joue sur un petit carré qui servira de terrain pour des combats opposant des méchas, contrôlés par le joueur, à des aliens. Les affrontements sont rapides et limités à cause du nombre d’escouades à disposition du joueur, mais le jeu n’en est pas plus simple pour autant, loin de là.

Le véritable coup de force qu’impose Into The Breach est qu’il met en secondaire le massacre des Veks, car, sur le plateau, il y a aussi des bâtiments qu’il faudra protéger et surtout ne pas détruire. Autre feature à laquelle il faudra faire attention est nos tirs, qui peuvent provoquer une réaction en chaîne. Détruire une centrale électrique par exemple provoquera une explosion pouvant causer des dégâts irréparables et coûter la vie à votre unité. Indulgents, les développeurs permettent d’annuler une action de jeu, mais seulement une fois par combat.

Disons-le tout de suite, tout ce qui se trouve sur la carte a une importance. Que ce soit une montagne où l’on fera reculer une unité alien pour lui causer plus de dégâts ou sacrifier l’une de nos unités en envoyant des Veks sur elles pour porter le coup fatal. Un dilemme constant qui offre une superbe rythmique au jeu.

Le concept du jeu tient en cette seule phrase : réfléchir pendant de longues minutes avant de lancer un assaut qui se fera en dix secondes, en voyant l’ennemi s’effondrer devant tant d’ingéniosité, le tout appuyé par l’excellente bande sonore de Ben Prunty, déjà à l’œuvre sur FTL.

Au final, Into The Breach est un jeu taillé comme une pierre précieuse, redoutable et efficace. Équilibré et réfléchi, nous tenons le nouveau maître du tactical tour par tour et cela, pour une bonne trentaine d’heures de jeu.