CHRONIQUES

[Découverte] Welcome to the Game : A la découverte du Deep Web !


Welcome to the Game est un jeu de puzzle baignant dans l’horreur. Il est disponible sur Steam depuis juin 2016, et a été développé par Reflect Studios, un studio de développement de jeux indépendant.

Le jeu consiste à faire des recherches dans le Deep Web, allant d’un site à l’autre, afin de récolter le plus d’indices possibles et ainsi retrouver les huit clés qui permettront d’ouvrir une Red Room, tout en évitant de se faire hacker. Ou pire, kidnapper. Les Red Rooms, pour ceux qui ne les connaissent pas, sont des sites cachés dans le Deep Web où l’on peut retrouver des vidéos directes de personnes se faisant torturer, l’audience pourrant décider de ce qu’on lui inflige contre une bonne somme d’argent. Joli, n’est-ce pas ?

 

Nous nous retrouvons devant un écran toute la nuit, les seuls moments où on s’en éloigne c’est pour éteindre ou allumer la lumière. Au début un ami vient nous parler et nous donne quelques conseils concernant l’autre côté d’internet. Nous aurons le choix de passer par la partie tutoriel où nous apprenons le principe de hacking et comment s’en protéger et nous nous feront un peu guider pendant qu’on visite la page Wiki du Deep Web.

Pour trouver les clés, nous devons visiter les sites un par un, mais, pour nous rendre la tâche un peu plus difficile, certains ne sont pas tout le temps disponibles, il faudra donc les guetter et prendre note de leurs heures d’ouvertures.

Tout au long de notre visite nous allons être amenés à nous protéger des Hackers qui ne rateront pas l’occasion de nous attaquer. Mais ceci est loin d’être la pire chose qui puisse nous arriver, on devra aussi garder l’oreille tendue car le moindre pas dans la pelouse du jardin peut être une alerte ! Comme on le sait tous, le Deep Web est loin d’être un endroit sécurisé, on pourra facilement être localisé et peut-être même kidnappé. Au final, au lieu d’ouvrir une Red Room, on finira par y être…

En somme, le jeu reste simple et son gameplay n’est pas très compliqué à maîtriser. Il reflète assez la vérité du Deep Web avec quelques exagérations pour ajouter un peu d’intrigue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *